Techniques crânio-sacrées

Je m’appelle Elfie Prissette, je suis ostéopathe française DO membre du Registre des Ostéopathes d’Espagne, diplômée de l’Institut Dauphine d’Ostéopathie de Paris (2011)
Spécialisée en Ostéopathie pédiatrique, je travaille avec les bébés et les enfants, mais aussi avec les femmes enceintes, les sportifs, les adultes et personnes âgées.

L’ostéopathie crânio-sacrée est un type de traitement manuel doux qui a pour objectif d’évaluer et d’améliorer le fonctionnement du système crânio-sacré.

Cette ostéopathie a été créée et développée dans les années 1930 par William Garner Sutherland, un ostéopathe américain élève de A. T. Still.

Lors de ses études, il réalise que l’anatomie des structures crâniennes est faite de telle sorte qu’elle permet un micro mouvement entre ces structures et qu’il existe un mouvement intrinsèque d’expansion/ rétraction appelé « Mouvement Respiratoire Primaire » (MRP).

Le principe:

L’axe crânio-sacré, est constitué du système nerveux central, du liquide céphalo-spinal, des membranes durales (méninges), des os du crâne (Les os structuraux au nombre de 9 et les os fonctionnels en nombre variable) et des vertèbres sacrées situées à la base de la colonne vertébrale.

Le traitement crânio-sacré est une méthode de diagnostic et de traitement de dysfonction au niveau de l’ensemble du corps, mais notamment au niveau du crâne avec ses structures osseuses, membraneuses et vasculaires.

Déroulement traitement

Un des points essentiels de l’ostéopathie crânienne est que l’ostéopathe travaille avec la santé et non contre la maladie, il sert de point d’appui au corps qui va se libérer lui-même des tensions qu’il a du mettre en place pour s’adapter à des traumatismes qu’ils soient physiques ou émotionnels. La recherche de l’origine primaire du dysfonctionnement joue un grand rôle dans le domaine du crâne vu l’existence des liaisons des différents os les uns aux autres.

Le traitement crânio-sacré va agir sur les os du crâne et leurs sutures, mais également sur les méninges, le système circulatoire, le système nerveux central, et sur les différents tissus du corps comme les tissus conjonctifs, les muscles et leurs tendons, les ligaments, et les viscères.

L’ostéopathe va évaluer, grâce à une palpation fine, la liberté de mouvement des différents os du crâne. Les techniques du traitement varient selon le dysfonctionnement et l’indication. Elles sont majoritairement indirectes. Elles permettent d’augmenter la mobilité des tissus et de favoriser une bonne vascularisation et innervation, un drainage sanguin et lymphatique satisfaisant.

Ce que sent l’ostéopathe: 

En examinant les mouvements du crâne, du sacrum et de chaque structure testée en fonction des symptômes et de l’histoire du patient, le thérapeute perçoit l’amplitude, la force et le rythme de chaque structures et l’interaction entre celles ci. Grâce à cela il va pouvoir détecter les différents obstacles et asymétries.

L’ostéopathe possède alors de précieuses informations sur l’harmonie de l’ensemble du corps du patient.

Le thérapeute effectue des prises spéciales sur le crâne, sur la colonne vertébrale, le sacrum, ou le thorax. Il détend et assouplie ces zones. Il relance par des mouvements légers de traction, ou par une induction, la propagation des fluides hydriques d’un endroit à l’autre du corps.

Les mouvements pratiqués par l’ostéopathe sont très légers. Toutefois le patient ressent souvent une profonde détente pendant le traitement et s’endort assez souvent !

Le patient ressent très souvent une sensation de chaleur et de circulation d’énergie qui peut se sentir à distance du point de traitement.

Après la consultation, l’organisme va pouvoir intégrer toutes ces nouvelles informations, et retrouver toutes ses capacités pour s’autoréguler. Les jours suivants la séance, la plupart des patients témoignent d’une profonde et salutaire fatigue.

A qui s’adresse le traitement crânio-sacré ?

Le traitement crânio-sacré va permettre au corps de jouer son rôle d’autorégulation, d’autoguérison et va donc permettre de soulager les douleurs physiques, qu’elles soient aiguës ou chroniques.

Son champ d’action est très large, voici quelques exemples de troubles pris en charge:

  • Céphalées et migraines,
  • Dysfonctionnements des nerfs crâniens,
  • Troubles du sommeil,
  • Traitement suite à un accident,
  • Perturbations du système lymphatique, immunitaire ou hormonal
  • Etat de stress et d’épuisement
  • Problèmes statiques, auditifs, visuels,
  • Allergies, Asthme,
  • Arthrose, rhumatismes, …

Chez l’enfant:

  • Troubles du développement, dyslexie ou difficultés d’apprentissage,
  • Hyperactivité,
  • troubles du sommeil,
  • Traitement accompagnant l’orthodontie…

Chez le nourrisson:

  • Traitement post-natal chez le nourrisson et l’enfant,
  • Plagiocéphalies,
  • Coliques,
  • Régurgitations,
  • Troubles ORL, …

Ce traitement agit également sur la mémoire tissulaire et les émotions engrammées dans le corps, il va favoriser leur libération.

Attention: Il va de soi que certains troubles nécessitent une exclusion préalable de toute maladie ou pathologie sous-jacente.

Cette approche est bénéfique chez les personnes chez qui les manipulations structurelles (ou à forte mobilisation) sont contre-indiquées comme les personnes âgées ou les femmes enceintes.

L’ostéopathie crânio-sacrée (et fonctionnelle) est une approche qui pourrait presque se suffire à elle-même car elle agit en profondeur des tissus et n’est pas traumatisante donc elle ne présente ni contre-indications, ni limite d’âge.

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close