Cervicalgie

Je m’appelle Elfie Prissette, je suis ostéopathe française DO membre du Registre des Ostéopathes d’Espagne, diplômée de l’Institut Dauphine d’Ostéopathie de Paris (2011)
Spécialisée en Ostéopathie pédiatrique, je travaille avec les bébés et les enfants, mais aussi avec les femmes enceintes, les sportifs, les adultes et personnes âgées.

La cervicalgie, aiguë ou chronique, est une douleur située au niveau des cervicales, c’est à dire au niveau des vertèbres du cou.

Une cervicalgie aiguë dure en règle général moins de 7 jours et la cervicalgie chronique plus de 3 mois.

Tout type de personne peut être touché par une cervicalgie. Nous allons voir les différentes causes, les symptômes, l’apport de l’ostéopathie dans les cervicalgies et comment il est possible d’éviter ces douleurs.

La colonne cervicale:

Situées à la partie haute de la colonne vertébrale, les cervicales sont au nombre de 7 et sont les plus petites de la colonne vertébrale. Les 2 premières cervicales (Atlas et Axis) ayant une forme particulière permettent la mobilité importante de la tête.

Entre chaque vertèbres il y a des disques cartilagineux et chacune d’entre elles sont reliées par des ligaments et des tendons. Il y a la présence au centre de la moelle épinière contenue dans le canal rachidien.

Les muscles du cou vont permettre le maintien de la tête et les mouvements de celle-ci.

Les cervicales peuvent aller en Flexion/Extension, Rotation droite/gauche, Inclinaison droite/gauche. Ces mouvements vont orienter les organes des sens comme les yeux, les oreilles, le nez et la bouche!

La région cervicale va être pour cela très sollicitée. Elle doit également adapter ses mouvements et sa position en fonction de la position du reste de la colonne vertébrale et du corps ce qui peut être la source de beaucoup de tension.

Les causes de la cervicalgie:

Les muscles et les tendons, les ligaments, les articulations entre chaque vertèbre ou les disques vertébraux peuvent donner naissance à une douleur.

Il existe plusieurs types de cervicalgies:

Les cervicalgies non spécifiques:

Elles surviennent indépendamment d’un traumatisme ou d’une maladie.

Elles sont liées à plusieurs facteurs comme : le stress et l’anxiété, les mouvements liés à des mouvements répétitifs ou forcés lors d’une activité professionnelle ou sportive, les mauvaises positions, l’arthrose.

Ces cervicalgies sont plus communes, on va distinguer:

les cervicalgies liées à la posture: une position inadaptée et figée pendant un certain temps peut entraîner des douleurs. Bien souvent ce sont les muscles de l’arrière du cou qui vont être plus tendus, et cela peut entraîner également une douleur entre les omoplates et au niveau des épaules.

le torticolis: c’est une cervicalgie aiguë qui va limiter les mouvements de la tête et du cou. c’est une contracture forte et douloureuse d’un des muscles du cou (en général le sterno-cleido-occipito-mastoidien ou le trapèze). Le torticolis apparaît souvent suite à un mouvement brusque ou à une mauvaise position pendant le sommeil.

l’arthrose cervicale: elle affecte les articulations et se caractérise par l’usure du cartilage des articulations intervertébrales (et peut parfois attendre l’os à proximité). L’arthrose cervicale, aussi appelée cervicarthrose, apparaît souvent à partir de 40 ans, et peut entraîner douleurs, maux de tête, vertiges, et une rigidité de la nuque. Elle peut aussi causer une névralgie cervico-brachiales.

cervicalgies post-traumatiques: suite à un traumatisme comme un accident de la route, une chute, un choc important,…

Les cervicalgies symptomatiques:

A l’inverse des cervicalgies non spécifiques, elles vont être dues à une maladie, à une métastase, à une infection,..

– liées à une maladie rhumatismale: la plus courante est la polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immunes qui va inflammer puis déformer les articulations vertébrales et par la suite diminuer l’amplitude de mouvement, la spondylarthrite ankylosante,…

– liées à une infection: spondylodiscite infectieuse cervicale, maladie de lyme,..

Les symptômes:

On va ressentir principalement une douleur au niveau de la nuque, mais celle ci peut être accompagnée de tension dans les épaules, d’une névralgie cervico-brachiale (douleur vive d’un seul côté qui irradie dans le bras du même coté, provoquée par l’irritation d’une racine nerveuse souvent à son passage au niveau des muscles de l’épaule, par une hernie discale, par de l’arthrose cervicale), de vertiges, de maux de tête, …

Comment prévenir?

Quelques conseils pour prévenir les cervicalgies et faire en sorte qu’elles ne réapparaissent pas ( ou tout du moins le plus tardivement!)

  • Evitez une mauvaise posture prolongée ou à répétition, favorisez une posture adaptée, surtout dans le cadre d’un travail de bureau.
  • Evitez d’être sédentaire et de rester figer, il faut prendre des pauses de manière régulière pour limiter les tensions soumises à la nuque et au cou.
  • Evitez les tensions, les états de stress, l’anxiété chronique. La relaxation aide beaucoup pour cela. Il est possible également de travailler sur tout ce qui est psychosomatique.
  • Favorisez un oreiller et un matelas de bonne qualité, qui vous correspondent le mieux.
  • Pratiquez des étirements réguliers.

Comment les traiter?

Si la cervicalgie est liée à une maladie ou à une infection, le traitement de la maladie devrait diminuer les symptômes. Une intervention chirurgicale peut être prescrite dans le cadre d’une atteinte potentielle des disques vertébraux.

Par des techniques douces et adaptées, l’ostéopathie va permettre de soulager les douleurs cervicales non spécifiques toujours en bonne collaboration avec le patient qui veillera à tenter de diminuer les influences extérieures.

 

 

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close